Cahiers Spartacus

                 Catalogue et vente en ligne

Les livres sont classés par ordre alphabétique, vous pouvez faire une recherche par titre ou sélectionner un ou plusieurs auteurs qui vous intéressent.

All

Georges Munis

Parti-État, stalinisme, révolution

7.0 EUR

La mystification sur le caractère socialiste de la Russie propagée par tous les partis « communistes » est restée d’autant plus vivace qu’elle a été consolidée même par des opposants au stalinisme comme les trotskystes, qui soutenaient que l’U.R.S.S. était un « État ouvrier dégénéré ».

 

G. Munis, ancien membre de la Gauche communiste en Espagne, animateur du groupe trotskyste bolchevique-léniniste pendant la révolution de 1936-1937, où il affronta directement la réalité criminelle du stalinisme, s’attaque à cette mystification et à ses divers propagandistes. Il développe une analyse du système russe depuis Octobre 1917, montrant qu’avec l’échec de la révolution internationale, c’est un capitalisme d’État qui s’affirmera, puis se fortifiera à travers la contre-révolution stalinienne.

 

Le système achevé prend la forme de ce que Munis appelle le « Parti-État » :

« Une fois le processus économique parvenu à son terme, après le processus de réaction politique, nous nous trouvons en face d’un capitalisme centralisé comme aucun autre…L’État dispose à discrétion – et en abuse – des structures et des superstructures servant à mettre en valeur les instruments de travail. À son tour, l’État est entre les mains du Parti sans la moindre faille. On aurait tort, cependant, de croire que le Parti se limite à contrôler l’État ; ils ne font qu’un, c’est le Parti-État. »

 

G. Munis analyse les attributs de ce système, sa politique extérieure contre-révolutionnaire, et son entrée en crise comme élément de la crise mondiale du capitalisme.

 

112 pages - 1975