Cahiers Spartacus

                 Catalogue et vente en ligne

Les livres sont classés par ordre alphabétique, vous pouvez faire une recherche par titre ou sélectionner un ou plusieurs auteurs qui vous intéressent.

All

Dwight MacDonald

Le marxisme en question

7.0 EUR

   C’est en 1946 que Dwight Macdonald (1906-1982) a publié ce texte, sous le titre The root is man, dans Politics, la revue qu’il dirigeait.  La traduction en est parue à l’origine dans les Cahiers socialistes de Bruxelles sous le titre Partir de l’homme. Accompagnée d’une préface de Georges Goriely, elle a fait en 1948 l’objet d’une première édition sous ce titre dans les Cahiers Spartacus.

 

   Ayant abandonné le trotskysme quelques années auparavant, Dwight Macdonald a été profondément marqué par les massacres et destructions à très grande échelle permis par le progrès technique. Adoptant une perspective socialiste libertaire, il remet en cause la prédiction marxiste en se fondant sur les grandes tendances des sociétés contemporaines, et en particulier la progression de ce qu’il appelle le collectivisme bureaucratique.

 

   D’une part, il rejette la croyance fondamentale de Marx dans une tendance progressiste à l’œuvre dans l’Histoire. Même si Marx et Engels entrevoient l’alternative, « socialisme ou barbarie ? », ils ne s’attachent pas suffisamment, à son sens, à l’éventualité du deuxième terme. D’autre part, il considère que Marx n’a pas clairement mis en évidence, tout particulièrement dans son action politique, les principes moraux susceptibles de guider l’édification de la société communiste. Car si la connaissance scientifique permet aux hommes de réaliser leurs objectifs de la façon la plus rationnelle possible, elle ne dit rien sur ce que doivent être ces objectifs. 

 

   En conclusion d’un texte ouvrant de nombreuses pistes de réflexion, Dwight Macdonald oppose au progressiste le radical, en illustrant ce qui les sépare par des exemples contemporains.

 

144 pages - 1972