Cahiers Spartacus

                 Catalogue et vente en ligne

Les livres sont classés par ordre alphabétique, vous pouvez faire une recherche par titre ou sélectionner un ou plusieurs auteurs qui vous intéressent.

All

Jean-Pierre Garnier

Le capitalisme high tech

9.0 EUR

L’expansion dans l’organisation du travail de la « haute technologie », terme par lequel on a désigné l’informatique et les télécommunications, a donné lieu à des discours d’ « experts » sur les bouleversements qu’elle allait entraîner dans tous les domaines ; au tournant des années 2000, on a encore entendu vanter la « nouvelle économie » et l’« économie de la connaissance ». Pourtant, les difficultés rencontrées quotidiennement par les salariés, la population en générale – chômage, accentuation du rythme de travail pour ceux qui en ont, surveillance par la hiérarchie, pouvoir d’achat en berne, difficultés de transport et de logement – ressemblent sacrément à celles de l’ancienne économie, très ancienne, même.

 Dès l’apparition de ces discours, Jean-Pierre Garnier a voulu examiner leurs motivations, leurs fonctions : « Ainsi, une fois de plus, un faisceau d’innovations techniques ne donne pas seulement lieu à de multiples applications économiques. Il sert aussi de support à une floraison de nouveaux mythes technologiques qui témoignent de la fécondité d’une idéologie scientiste dont on avait un peu vite annoncé l’épuisement. Il est vrai que, en cette fin de siècle en panne de projet et à court d’idéaux, cette ‘révolution post-industrielle’ vient à point nommé.

Loin de nous l’idée de sous-estimer la portée des modifications qu’elle provoque dans la manière de travailler, d’habiter, de se cultiver ou de se distraire. Et il est indéniable qu’elle affectera les relations des individus entre eux, voire à eux-mêmes. Mais que les rapports sociaux fondamentaux – exploitation économique, domination politique, aliénation idéologique – puissent s’en trouver affaiblis, sinon abolis, il y a là un pas que la simple observation des faits devrait dissuader de franchir. Comment expliquer, dès lors, qu’aux dénonciations de la période ‘contestataire’ qui prenaient pour cible le mode de vie capitaliste, ait succédé cette adhésion quasi unanime propre à notre société devenue entre-temps ‘consensuelle’ ? »  Jean-Pierre Garnier répond à cette question par quatre articles sur ce thème :

 

- Les nouvelles technologies de l’aliénation

- L’espace médiatique : un nouveau lieu pour l’imaginaire social ?

- Les technopoles : des métropoles de déséquilibre ?

- L’utopie localisée

 

96 pages - 1988