Cahiers Spartacus

                 Catalogue et vente en ligne

Les livres sont classés par ordre alphabétique, vous pouvez faire une recherche par titre ou sélectionner un thème ou plusieurs thèmes qui vous intéressent.

All

La révolution russe

L'épreuve du pouvoir, Russie 1917

12.0 EUR

   « L’erreur fondamentale de la théorie Lénine-Trotski est précisément que, tout comme Kautsky, ils opposent la démocratie à la dictature. “Dictature ou démocratie”, ainsi se pose la question pour les bolcheviks comme pour Kautsky...La démocratie socialiste commence avec la destruction de la domination de classe et la prise du pouvoir par le parti socialiste. Elle n’est pas autre chose que la dictature du prolétariat.

    Parfaitement : dictature ! Mais cette dictature consiste dans la manière d’appliquer la démocratie, non dans son abolition[1]...»

    En quelques phrases, Rosa Luxemburg tranche le débat fondamental qui s’ouvre après la dissolution par le gouvernement révolutionnaire de l’Assemblée constituante et la proscription progressive de toutes les organisations politiques en dehors du parti bolchevik.

   Sans démocratie, pas de construction du socialisme ; sans la dictature du prolétariat – qui, au lendemain de la prise du pouvoir, n’est qu’une des classes, même pas l’unique classe productrice – pas de construction du socialisme.  Cette contradiction apparente continue à s’imposer à tous ceux qui luttent pour une société débarrassée de l’exploitation et de l’oppression.

 

  C’est pourquoi il nous a semblé utile de mettre à leur disposition les éléments du débat tels qu’ils se sont exprimés dès 1918 : l’essentiel de La dictature du prolétariat, de Karl Kautsky, et les extraits les plus significatifs de la réponse que lui fit Lénine, dans laquelle il affirme que « la démocratie prolétarienne...a développé et étendu la démocratie comme nulle part au monde, au profit justement de l’immense majorité de la population... ». Et alors que Kautsky recommandait que les Soviets ne deviennent pas des organes de l’État, c’est au contraire à partir des Soviets, prétend Lénine, que s’est construit l’État de la dictature du prolétariat après la destruction complète de l’État tsariste.

 

  La troisième partie du livre est donc consacrée à cette transformation des Soviets en appareil d’État ; la quatrième résume à la lumière de ce débat les tâches qui s’imposeraient aujourd’hui encore à tout pouvoir, quelle que soit sa forme, dans une société en révolution.

 

160 pages - 2005



[1]. La révolution russe, in Le but final