Cahiers Spartacus

                 Catalogue et vente en ligne

Les livres sont classés par ordre alphabétique, vous pouvez faire une recherche par titre ou sélectionner un thème ou plusieurs thèmes qui vous intéressent.

All

Histoire du socialisme

Le marxisme, hier, aujourd'hui et demain

10.0 EUR

Paul Mattick (1904 – 1981) reste l’une des figures les plus marquantes du mouvement « communiste de gauche », ou « communiste de conseils », allemand âprement critiqué en 1920 par Lénine dans sa Maladie infantile du communisme.  Apprenti outilleur, il rejoint en 1918 le mouvement de jeunes de la ligue spartakiste et participe aux combats de cette période révolutionnaire ; en 1920, il se joint aux fondateurs du KAPD (parti communiste ouvrier allemand), formé par des membres du parti communiste allemand exclus de celui-ci en 1919 pour leur opposition à la participation du Parti aux élections[1]. Après avoir travaillé et milité à Cologne, il part en 1926 aux États-Unis.

 

Tout en y travaillant comme ouvrier, il publie à partir de 1934 International Council Correspondence, une revue consacrée au communisme de conseils, qui deviendra Living Marxism, puis New Essays. Dès 1925, il avait publié divers essais ; aux États-Unis, il va approfondir sa critique de l’économie politique dans la perspective de l’émancipation autonome de la classe ouvrière, sur la base de la théorie de Marx. Il publiera notamment sous le titre Marx et Keynes une série de critiques de la théorie keynésienne[2].

 

Ce recueil présente une sélection d’articles de Paul Mattick qui n’avaient pas été publiés en français et qui illustrent le champ et la portée de ses analyses : Le marxisme hier, aujourd’hui et demain (1979) ; Le nouveau capitalisme et l’ancienne lutte de classes (1968) ; La crise mondiale et le mouvement ouvrier (1975) ; Le capital monopoliste d’État (1976) ; La révolution bolchevik a-t-elle été un échec ? (1938) ; Rosa Luxemburg, une rétrospective (1977) ; Autorité et démocratie aux États-Unis (1978) ; Dictature des intellectuels ? (1936) et Y-a-t-il un nouveau mouvement ouvrier ? (1975).



[1]. Sur le KAPD et la gauche communiste allemande, on pourra se reporter pour une courte introduction à Au-delà du parti du collectif Junius, Spartacus, 1982, ou à la Réponse à Lénine d’Herman Gorter, Spartacus, 1979, ou pour une approche plus fouillée de son apparition et de ses positions Ni parlement, ni syndicats !  Les conseils ouvriers. Les communistes de gauche dans la Révolution allemande, 1918 – 1922, de Denis Authier et Gilles Dauvé, les Nuits rouges, 2003.

[2]. Marx et Keynes, traduction française de Serge Bricianer, Gallimard, 1971.

 

158 pages - 1983